Le rôle du directeur général

Pressentir de nouveaux usages, assembler les briques techniques qui permettront de fabriquer le produit ou service imaginé sur un coin de table, convaincre les hommes clés de rejoindre le projet : voici quelques-unes des qualités que doit posséder le porteur du projet. Mais pour que l'entreprise avance et que les choses se concrétisent, que la machine monte en puissance, il faut faire tourner l'entreprise au quotidien. Il s'agit d'un travail laborieux qui demande organisation, rigueur et persévérance. Souvent, ce rôle est dévolu à une autre personne qu'à celle qui tient le rôle de PDG ou Chairman, qui a souvent une personnalité moins stable et plus inventive.

C'est le rôle du directeur général.


Qu'attend-t-on de lui dans une entreprise internet ?

1. Qu'il recrute

C'est lui qui va devoir composer l'équipe idéal d'opérationnels, qu'ils soient salariés, freelances ou prestataires extérieurs : les fonctionnels (finance, comptabilité, gestion des ressources humaines), techniciens (directeur technique, développeurs, administrateurs), créatifs (infographistes, concepteurs, intégrateurs...), marketeux (responsable acquisition, référenceur, web analyste...), logisticiens (pour l'e-commerce)...

2. Qu'il gère

Il doit vérifier que les plans stratégiques se déroulent comme prévu, que les équipes respectent les process, que les prestataires respectent les délais et les coûts, que la qualité perçue par les clients correspond aux standards de la société. Il gère les tableaux de bord, partage ces chiffres avec les équipes concernées et évidement avec le staff de direction.

3. Qu'il anime

Il doit expliquer et faire partager les objectifs de la société à l'ensemble de l'équipe, et ce, en permanence. Il doit, par exemple, s'assurer que le dernier apprenti arrivé en date dans une entité comme Cap Enfants comprennent les différentes cibles visées selon qu'on parle de crèches pour enfants ou de crèches interentreprises afin de mener au mieux ses tâches. Il doit aussi valoriser les actions des meilleurs éléments et les récompenser.

4. Qu'il contrôle et sanctionne

Il doit s'assurer que tous les collaborateurs, jusqu'au dernier apprenti, non seulement remplit ses objectifs, mais qu'il ne triche pas : respect des horaires, respect des obligations de confidentialité (les médias se sont fait l'écho de grandes entreprises qui s'étaient faites pillées des secrets industriels par de petits stagiaires chinois) et sanctionne le cas échéant (blâme, rupture conventionnelle ou licenciement pour faute dans les pires des cas). Prendre des sanctions est aussi important que de récompenser les meilleurs éléments afin de donner l'exemple dans un sens comme dans l'autre.

5. Qu'il améliore

Une entreprise fait rarement du sur place. On doit chercher à l'améliorer en permanence. Le rôle du directeur général est aussi d'imaginer comment on peut améliorer son fonctionnement au quotidien de façon marginale, mais aussi d'être force de proposition auprès du PDG pour lancer de grandes évolutions.