Les sources de revenus pour une application de smartphone

Une fois trouvée la bonne idée pour développer un jeu ou une application smartphone, il sera important de prendre en considération la manière de générer des revenus afin de récupérer l'investissement.

Bien qu'il existe effectivement de nombreuses façons de gagner de l'argent avec une application, dans cet article nous nous concentrerons sur les modèles commerciaux les plus fréquemment utilisés par les jeux et applications, en les identifiant avec des cas bien connus.

Applications à téléchargement gratuit + Publicité :

Revenus par bannières et publicité (iAd, AdMob, Millenial Media, Place Play)

Les applications publiées dans ce format possèdent généralement un double objectif : d'une part, générer des revenus par impressions et clics de bannières publicitaires et d'autre part, servir de démo à une application ou un jeu qui deviendra ensuite une version payante. Citons dans cette catégorie :
Angry birds free
En ce qui concerne la rentabilité, iAd peut payer entre 0,3 et 3 Dollar l'eCPM (pour 1 000 impressions), AdMob entre 0 et 0,5 Dollar, toujours en fonction du nombre de clics sur les annonces, facteur qui régit la fluctuation de l'eCPM.

Applications à téléchargement gratuit + In-App Purchases :

Téléchargement gratuit et paiement par souscription

Le téléchargement de l'application est gratuit, mais les souscriptions aux contenus sont payantes. A titre d'exemple :
Orbyt, un kiosque virtuel contenant des copies numériques des grands journaux nationaux et internationaux
Dans la section économique, c'est nous qui fixons le prix des contenus qui seront ajustés aux prix du marché afin de maximiser les revenus.

Item Selling et achat de cartes ou niveaux

La « vente d'objet » ou Item Selling consiste à acheter des objets ou des améliorations du jeu avec de l'argent virtuel. Celui-ci peut être obtenu grâce à des réalisations dans le jeu ou bien acheté avec de l'argent réel. Ce modèle de business prédomine parmi les applications et les principaux jeux leaders en revenus dans les classements des marchands, comme par exemple :
CSR Racing qui a atteint 12 millions de dollar par mois de revenus, grâce à la vente de voitures et d'améliorations dans le jeu.
Clash of Clans est un autre magnifique et addictif jeu avec 500 000 Euros de ventes quotidiennes.
Il est important de rappeler que même si les chiffres sont impressionnants, le développement d'un jeu pour smartphone n'est pas peu cher.

Les applications à téléchargement payant:
C'est un modèle de négoce conventionnel ; on fixe le prix de l'application ou du jeu et les marchands, après avoir appliqué leur commission sur ventes, de même que dans les cas précédents, nous reversent périodiquement notre part sur les revenus des téléchargements. Ce modèle commercial s'appuie souvent sur une version gratuite de démonstration qui fournira au jeu, la poussée initiale des téléchargements et fera ainsi connaître le produit.

Fifa13 sur le point de sortir sur Android, coûte par exemple 5,99 Euros sur l'AppStore et est un habitué des tops ventes. iViP est un cas très curieux, une application de 999 Dollar nous donnant des privilèges dans certaines villes ? Prix élevé pour un VIP ? Nous n'avons pas encore osé le découvrir!
C'est peu probable, mais si vous développez une grande application utilisée par des millions d'usagers, peut-être obtiendrez-vous son achat par Facebook pour 1 million de Dollar, tel Instagram!

En effet, les opportunités d’une application mobile sont immense, par exemple, un cuisiniste peut développer son application afin de mettre à disposition son offre d'aménagement d'intérieur comme ses éviers de cuisine, robinetterie, plan de travail ou bien encore mettre en avant des modèles de salles de bains pas chères et cuisines pas chères comme celles présentes sur le site internet d'Oskab. D'ailleurs il existe une multitude d'offre de salle de bain, sur des sites comme Hygena.

 
XHTML Validation
CSS Validation